Quel assurance pour un propriétaire bailleur ?

Assurance propriétaire

L’assurance propriétaire non-occupant (PNO) ou propriétaire bailleur est conçue pour couvrir sur les impacts de sinistres ressortant du domaine de la propriété. Elle complète l’assurance copropriété qui ne présente pas une garantie totale pour le propriétaire, excluant notamment le défaut d’entretien d’installation, la non-conformité des installations électriques ou les vices de construction, le vol ou le vandalisme. En parallèle, le locataire doit également s’assurer pour couvrir la responsabilité civile en tant qu’occupant du logement. C’est une assurance très importante qu’il faut bien choisir pour obtenir les garanties utiles, et seulement celles-là, et ce au meilleur prix.

Les garanties couvertes par l’assurance propriétaire bailleur

L’assurance propriétaire non occupant a pour objectif de couvrir les risques qui incombent au propriétaire du logement mais qui n’ont pas de lien avec la responsabilité du locataire lui-même. Cela peut être très prosaïquement le risque de vol ou de vandalisme et de dégradation des lieux(si le locataire y est étranger). Cette couverture prémunit aussi contre l’absence d’entretien correct par le locataire. Typiquement si les fenêtres et ouvertures sont endommagées et ont une incidence sur l’isolation thermique du logement, cela peut être dû à un mauvais entretien par le locataire. De même, ce qui relève de l’incendie ou de l’inondation, d’une catastrophe naturelle ou de problèmes liés aux réseaux électriques et gaziers dépend de l’assurance Propriétaire Non Occupant (PNO). Le périmètre des couvertures peuvent légèrement varier d’une compagnie d’assurance à l’autre, aussi est-il très important de bien détailler et comparer les clauses des différentes polices pour faire le choix le plus adapté à votre situation. Pour en savoir plus, rendez-vous sur maif.fr.

Comment fonctionne la tarification d’une assurance propriétaire non occupant ?

Les primes de ces assurances PNO ne sont pas forcément très élevées car elles rentrent en jeu sensiblement moins souvent que l’assurance du locataire, dans la réalité des dossiers. Heureusement, les cas d’incendie ou de vandalisme ne sont pas si fréquents.

Il est important de noter que le propriétaire qui souscrit à une assurance PNO sera exonéré d’impôt sur le revenu. Elle vient s’imputer sur la section revenues fonciers de la déclaration, là ou figurent également les loyers perçus.

La tarification va bien évidemment varier selon l’assureur considéré, le périmètre précis des garanties et un certain nombre d’autres critères objectifs : c’est le cas notamment du montant de loyer et de sa surface, et du fait qu’il soit ou non meublé. On peut établir une fourchette de l’ordre de 1% à 2% du loyer annuel pour cette assurance. C’est un investissement, certes, mais personne ne souhaiterait se trouver pris au dépourvu si son bien immobilier subi les conséquences d’une catastrophe naturelle ou d’un incendie. La sérénité apportée par un bon contrat PNO est gagnante et permet d’envisager sur la durée l’investissement dans le logement concerné.

Comment être sûr de faire le bon choix d’assurance PNO?

Comme pour tout contrat d’assurance, le contrat PNO est proposé par de très nombreux assureurs, qui ont tous une politique tarifaire qui leur est propre, et qui peut bouger d’un moment à l’autre. Il est recommandé de faire jouer la concurrence. Ne vous adressez pas uniquement à votre assureur habituel, celui de votre logement et de votre voiture, mais prenez le temps de prospecter les offres d’autres prestataires. Notamment, les assureurs en ligne peuvent proposer des prestations particulièrement intéressantes si l’on accepte d’avoir un service largement dématérialisé, ce qui est de plus en plus courant. On peut également faire appel aux courtiers en ligne, services désormais très développés qui scanneront pour vous les offres du marché pour faire ressortir les contrats les mieux adaptés à votre situation. Le plus souvent la prestation du courtier est gratuite pour vous, car celui-ci est rémunéré par l’assureur au titre d’apporteur d’affaire. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel aux courtiers pour être sûr de ne pas passer à côté d’une offre au très bon rapport qualité/prix.

Qui peut demander la dissolution d’une société ?
Comment domicilier son entreprise à Paris ?