Comment se passe l’inhumation d’un corps ?

L’inhumation appelée également enterrement consiste à mettre le corps d’un défunt dans un cimetière. Quelles sont les démarches pour une inhumation ? Comment se déroule l’enterrement ? Où peut-on enterrer un corps ? Qui décide de l’enterrement ?

Qu’est-ce que l’inhumation ? Et quelles sont les différences entre enterrement et crémation ?

L’inhumation ou appelé aussi enterrement consiste à déposer le corps dans un cercueil, et à le mettre sous terre. En France, l’inhumation est le mode de sépulture le plus courant. Selon le choix du défunt de son vivant ou de la famille, cela peut être exécuté soit au cimetière soit dans un domaine privé. Ce sont les employés de l’entreprise des pompes funèbres qui se chargent de l’organisation de l’inhumation. Afin d’avoir des conseils sur les démarches d’enterrement d’un corps et les détails sur le déroulement de l’inhumation, visitez conseils-obseques.com.

En outre, l’incinération ou la crémation est une technique funéraire visant à brûler le corps d’un être humain et le réduire en cendres. Puis on recueillit les cendres et on les met dans une urne. La crémation se déroule dans un funérarium. L’inhumation consiste alors à mettre sous terre un cercueil ou une urne après une incinération.  

Comment se passe l’inhumation d’un corps ?

C’est l’agence des pompes funèbres qui organise l’inhumation. Découvrez les différentes étapes de l’enterrement : après la mise en bière qui est une opération effectuée par les employés des pompes funèbres en déposant le corps dans un cercueil avant la fermeture et la levée du corps, le cercueil est transporté dans un corbillard jusqu’au lieu de l’enterrement. En fait, il faut savoir qu’en France, il n’est pas autorisé d’inhumer un corps sans le cercueil. Arrivé au cimetière, le cercueil est transporté par les porteurs jusqu’au lieu d’enterrement. Selon les souhaits de la famille ou la volonté du défunt s’il y a un contrat d’obsèques, un temps de cérémonie peut être consacré aux hommages, aux prières et aux derniers adieux.

L’étape suivante consiste à mettre en terre le corps dans une concession funéraire : un caveau ou en pleine terre. La concession funéraire est un emplacement dont vous achetez l’usage, mais pas le terrain. Pour l’inhumation dans un caveau, le cercueil est placé au fond dans une fosse construite en béton. L’intérieur de la fosse est divisé en plusieurs cases. L’avantage de l’inhumation dans un caveau est que le cercueil résistera au changement de l’humidité et de la température pendant des années.

Pour l’inhumation en pleine terre, le corps est placé au fond d’une fosse et est recouvert de terre. En effet, il est nécessaire de creuser une fosse de deux mètres sous le sol. Ce mode de sépulture n’est pas conseillé. Le cercueil va s’user en peu de temps à cause du poids de la terre et de l’humidité. Dans le cas d’une incinération, il est possible d’inhumer les cendres dans l’urne dans une concession existante ou dans un espace cinéraire. Vous pouvez concéder une concession pour une durée temporaire entre 6 à 15 ans ou pour une durée de 30 à 50 ans ou à perpétuité. C’est la mairie qui décide des durées selon la disponibilité des concessions dans son cimetière.

Où peut-on enterrer un corps?

En France, chaque commune dispose d’un cimetière pouvant enterrer ses administrés. En effet, le cimetière est réservé en priorité aux habitants de la commune. Puis, il est également réservé aux personnes décédées dans les localités de la commune, ensuite aux familles qui font une demande auprès de la mairie. Par exemple, si une famille souhaite enterrer ses proches au même endroit que les autres membres de la famille ou si le défunt n’y habite pas, mais a une relation étroite avec la commune, mais ce sera au maire de prendre la décision.

En fait, la demande d’inhumation est adressée au maire de la commune. Les démarches peuvent être faites soit par la famille ou son mandataire, soit par l’entreprise de pompes funèbres. Il est également possible de faire une inhumation dans une propriété privée. La délivrance de l’autorisation par le préfet de département dépend de certaines conditions : situation géographique, composition du sol, conditions sanitaires.

Quelles sont les démarches entreprises pour une inhumation ?

C’est dans les six jours ouvrables à compter de la constatation du décès que l’inhumation doit avoir lieu. Toutefois, pour des circonstances particulières et après avoir obtenu une autorisation du préfet, le délai peut être allongé. Par exemple, si les travaux de construction d’une nouvelle concession prolongent le délai ou s’il y a quelques jours d’attente avant de pouvoir procéder à l’inhumation.  

Si le défunt a indiqué de son vivant son souhait dans un contrat d’obsèques, le choix de l’inhumation revient à la personne décédée, sinon la décision revient à la famille. De plus, des formalités sont nécessaires pour inhumer un corps. C’est l’entreprise de pompes funèbres choisie qui effectue toutes les démarches. L’agence dépose une demande d’autorisation d’inhumation auprès de la mairie sur présentation d’un certificat de décès délivré par un médecin. Elle doit également avoir une autorisation de transport du corps, de la mise en bière, de la fermeture du cercueil.

Quels sont les équipements d’une cuisine ?
Les différentes étapes de l’organisation d’un mariage